Séminaire Virtuel- L’Afrique et le Numérique

5 mai 2021 En ligne

Dans le cadre de la chaire ICP-ISEP « Numérique et Citoyenneté », l’Isep organise un webinaire sur le sujet « Afrique et Numérique : quelle réalité ? Quels enjeux ? »

Monsieur Jean-Michel HUET, associé au sein du cabinet BearingPoint , tentera de répondre à ces questions.

Jean-Michel HUET dirige les activités « Africa & International Development » (A&ID) de BearingPoint et intervient depuis une dizaine d’années dans plus de la moitié des pays du continent africain pour leur développement et leur transformation. Il est l’auteur d’une vingtaine de livres dont Stratégie Internationale (2015) chez Dunod, le Digital en Afrique aux éditions Michel Lafond (2017) et Le développement de l’entreprise à l’international chez Pearson (2018).

Résumé du séminaire:

Il apparait que plusieurs mouvements ont eu lieu ces dernières années pour accroitre le poids, le rôle, l’enjeu du digital en Afrique. Si nous voulons prendre l’image de saut (le « leapfrog »), il serait facile de mettre en avant ceux liés à l’internet des objets, au progrès du digital dans l’agriculture ou au succès de start-up africaines, … mais on voit bien que ces sujets sont forts différents. En fait, ils illustrent l’existence de trois natures de catalyseurs pour le digital en Afrique, ces catalyseurs étant ceux qui permettent les fameux sauts.

1 – Le premier catalyseur est ce qui est lié à la Technologie. Sur le champ technologique trois grands sujets seront développés en sus des réseaux télécoms

– Le rôle des données et surtout de l’ensemble des outils permettant leur analyse

– Le déploiement de l’Internet des Objets (IdO ou IoT selon l’acronyme anglais pour Internet of Things)

– La blockchain comme moyen de renforcer la confiance

2 – Les seconds catalyseurs se sont les acteurs eux-mêmes ceux que nous appelons les facilitateurs. Ils sont bien sur nombreux mais nous nous intéresseront à trois principaux. Tout d’abord les institutions publiques et notamment les bailleurs de fonds, qui comment à se positionner sur le digital, ce qui n’était pas leur domaine de prédilection à la base. Le succès espéré des ODD (Objectifs du Développement Durable) est en partie conditionné, en Afrique, au succès du développement digital. Ils sont donc des parties prenantes clés embarquant avec eux le secteur public africain. Les entrepreneurs sont aussi une catégorie clé en Afrique et même si le nombre de start-up en Afrique est encore faible au regard des Etats-Unis ou de l’Europe, c’est clairement un ensemble d’acteurs nouveaux (avec les structures de soutiens) qui n’existaient pas sur le continent lors de la première vague de jeunes pousses liées à Internet. Enfin, les entreprises, au-delà des entrepreneurs nouveaux, sont aussi des acteurs clés du développement du digital notamment celles qui s’inscrivent dans une approche de développement d’un écosystème de partenaires, la fameuse économie des plateformes. Leur capacité à développer de nouveaux business models, ce que nous appelons l’hybridation, font de certaines d’entre elles des facilitateurs du développement du digital.

3 – La troisième catégorie de catalyseurs, constitue ce qui fait du digital la base d’une nouvelle révolution industrielle : l’usage … au-delà de l’innovation, de la technique, de la volonté des acteurs économiques structurés … que fait-on du digital pour changer la vie ? Le développement du e-gouvernement (vue l’importance de l’administration au sein des économies africaines) est aussi clé et celui du e-commerce témoigne de l’enjeu de développer les canaux commerciaux sur le continent. Nous aborderons deux cas d’usage : l’agriculture et l’énergie, deux secteurs qui non seulement pèsent plus des deux-tiers de l’économie du continent mais sont aussi à la base des autres secteurs tant pour l’alimentation des personnes que pour leur vie et travail de tous les jours.

Le webinaire, animé par Raja CHIKY, co-directrice scientifique de la chaire et directrice de l’Innovation à l’ISEP, aura lieu le 5 mai 2021 à 17h45 et est ouvert à tous.

L’inscription est gratuite mais obligatoire.

À lire aussi

Audrey Hirschfeld, femme ingénieure : mission possible
Découvrez le portrait d’Audrey HIRSCHFELD, Ingénieure diplômée de l’Isep, cadre de Naval Group et Déléguée régionale de l’association Elles bougent.... Lire la suite