Il n’y a plus l’ambiance de « compétition » qui dominait en prépa : on travaille tous dans la bonne humeur et on s’entraide !

 Tom Baur, élève en A2, issu des Classes Préparatoires aux Grandes Écoles (CPGE)

Qu’est ce qui vous a guidé dans votre orientation ?

J’ai fait une prépa PSI au lycée ORT à Strasbourg. J’ai une amie proche, actuellement en A3, qui m’avait parlé positivement de l’ISEP pendant que j’étais en prépa. De plus, je m’étais documenté sur les différents classements qui étaient faits, par l’Étudiant par exemple, je me suis également renseigné sur le site de l’ISEP notamment  sur les parcours qu’on y faisait et les différents cours. Mon choix n’était pas encore définitif au moment des oraux, mais j’avais vraiment bien aimé le type « d’entretiens » qu’on nous a fait passer pour pouvoir être sélectionné, c’était vraiment enrichissant et c’est cela qui a orienté mon choix vers l’ISEP.

Où en êtes-vous aujourd’hui ?

Je suis actuellement en stage de 2ème année chez Thales Group dans le domaine des radiocommunications aux services de la défense militaire. J’ai choisi le parcours « Télécommunications et IoT » car j’ai considéré la première année du cursus d’ingénieur comme un tronc commun, il balaie un ensemble de connaissances diverses et variées qui permet aux étudiants ingénieurs, de découvrir ce qui pourrait nous intéresser. En effet, je suis arrivé en A1 sans la moindre idée du parcours que je souhaitais faire… L’an passé, j’ai particulièrement aimé l’APP (Apprentissage Par Projet) Télécom et le déroulement des cours de télécommunications, c’est cela qui m’a convaincu de m’orienter vers ce parcours que je ne regrette pas du tout d’avoir choisi.

Où partez-vous à l’étranger ?

Il est prévu que je parte en Chine, à Beijing (Pékin) dans l’université BUPT (Beijing University of Post and Télécommunications). C’est une université réputée pour la qualité des cours dans le domaine des télécommunications notamment. Et puis… j’ai toujours voulu aller sur le continent asiatique !

Quelles étaient vos attentes par rapport à l’ISEP ?

Ce qui m’a surpris à l’ISEP, c’est la formation en mode projet. On nous met directement dans le bain avec un projet d’une année en A1. C’est tellement différent de la prépa ou des cours en amphi… On prend directement nos responsabilités en travaillant en équipe sur un projet de grande ampleur qui couvre un ensemble de compétences très riches. De plus, la disponibilité des professeurs m’a énormément surpris : ils sont toujours à l’écoute et disponibles pour nous. J’ai ressenti beaucoup de bienveillance de la part de mes professeurs !

Comment s’est passée l’intégration à l’ISEP ?

L’ambiance à l’ISEP est juste géniale ! Quand on arrive en A1 après une prépa générale, on a juste envie de souffler un peu… On se fait vite des amis avec les événements organisés par le BDE, notamment le WEI qu’il NE FAUT PAS RATER ! Il n’y a plus l’ambiance de « compétition » qui dominait en prépa : on travaille tous dans la bonne humeur et on s’entraide.
L’APP aide aussi à ça, on nous mélange par groupes de 6 : 2 prépa ISEP, 2 CPGE et 2 internationaux.. Cela permet de parcourir tous les « horizons » et ainsi, en tant qu’ancien CPGE, de s’assumer et de se revendiquer comme un « véritable isépien ».