Marion Fine, responsable de la vente en ligne au niveau Monde d’une marque de L’Oreal : Atelier Cologne

Témoignage de Marion Fine, Diplômée 2012

Chez L’Oréal, vous travaillez sur une marque phare, en quoi consiste votre fonction ?

Je suis en charge de la vente en ligne au niveau Monde pour une marque de l’Oréal, à savoir Atelier Cologne, qui est la première Maison de Parfums entièrement dédiée à la Cologne. Je me suis très rapidement projetée dans le monde digital lors de mes études alors je suis pleinement comblée, ce poste me permet d’être connectée à l’international du matin au soir – j’interagis avec de nombreux acteurs, services et pays -, de découvrir les tendances du web, un vrai bonheur !

Je me plais beaucoup dans un grand groupe comme l’Oréal car il a pris le virage de la transformation numérique à bras le corps, nous avons des moyens pour nous développer et c’est une chance inouïe de travailler dans l’un des fleurons de l’économie française. L’Oréal est un groupe présent dans 130 pays sur les cinq continents.

Lorsque l’on est ingénieur, en plus dans le numérique, toutes les portes s’ouvrent à vous. Que l’on soit une femme, que l’on aime la cosmétique, le luxe, la mode, l’assurance ou l’automobile, pour ne citer que quelques exemples, il y a des opportunités pour travailler dans des conditions intéressantes car tous les secteurs ont besoin de compétences en matière d’ingénierie informatique, de web, de digital, je suis bien contente d’avoir étudié à l’ISEP car l’école ouvre des perspectives pour les 30 années à venir !

 

Qu’est-ce qui vous plait dans ce poste ?

Le digital est à la croisée de tout ce que j’aime et de toutes mes formations. Mon poste demande à la fois une culture technique, or j’ai appris à l’ISEP à faire du codage, de la programmation, du développement web et mon support de vente aujourd’hui est une base technique (un site web).

Comme j’ai pu suivre dans le cadre de mon cursus à l’ISEP un double diplôme avec Audencia, une très grande école de commerce, j’y ai acquis des fondamentaux en termes de business et mon métier fait appel à tout ce que j’ai appris.

 

Est-ce que vous saviez dès l’entrée de l’ISEP ce que vous souhaitiez faire comme métier ?

Pas du tout, je doutais même sur le fait de faire une classe préparatoire dans un lycée, car mon niveau me le permettait, j’étais reçue en classe prépa à Neuilly-Pasteur, mais j’ai aussi été reçue en classe préparatoire intégrée à l’ISEP. J’avais entendu beaucoup de bien de l’ISEP, mon professeur de physique m’avait recommandé l’ISEP, alors j’ai sauté le pas et je ne le regrette pas du tout car j’ai fait ainsi une véritable classe préparatoire en suivant le postbac CPA Cycle Préparatoire Associé mais sans le stress de se demander comment ces deux années allaient se terminer !

Je me rends compte que mon investissement à la Junior Entreprise de l’ISEP a été une mise en situation extraordinaire. Déjà, à l’époque, on y fonctionnait comme dans une réelle entreprise, cet état d’esprit, ce travail en équipe m’ont familiarisée très tôt avec l’environnement professionnel dans lequel j’évolue aujourd’hui.

 

À lire aussi

Exposition des TIPE de nos prépas !
Nos étudiants de classe préparatoire associée ont exposé leur TIPE. Etudiants des autres cycles, professeurs et administratifs de l’école... Lire la suite
Deux élèves en classe préparatoire de l’ISEP remportent le 1er prix du concours Informatique et Sciences du Numérique 2018
Chaque année, le labex DigiCosme, en partenariat avec l’Académie de Versailles, propose aux lycéens ayant choisi l’option Informatique et... Lire la suite