Ouverture internationale

Une force dans un contexte économique mondialisé

5 CONTINENTS

130 PARTENAIRES

43 PAYS

100% de nos élèves ingénieurs partent à l’international

 

L’objectif est de donner aux élèves l’ouverture internationale désormais indispensable pour tous les jeunes ingénieurs mais également de permettre à ceux d’entre eux qui envisagent de débuter leur carrière à l’étranger de s’y préparer concrètement.

 

L’expérience internationale est obligatoire à l’ISEP.

Elle est normalement réalisée lors d’un semestre académique dans l’une de nos 130 universités partenaires à travers le monde ou dans le cadre d’un de nos programmes d’échanges globaux :Micefa, Ge4n+i en Amérique du Nord, en Asie et en Europe.

  

 

 

Dans le Cycle Intégré International, cette expérience est renforcée via l’une des modalités suivantes :

  • un Summer School (optionnel) à la fin de la 1ère année avec une année complète à l’international en début de Cycle Ingénieur.
  • deux semestres séparés, l’un en Cycle Préparatoire, l’autre en Cycle Ingénieur.

En plus, chaque élève peut effectuer un stage à l’international. Ainsi, tous nos étudiants cumulent entre 6 et 18 mois à l’étranger selon le cursus et les destinations choisies.

 

 

J’ai choisi d’effectuer mon séjour académique dans la meilleure université à Hong Kong (14ème mondiale), l’université HKUST. Cela a été pour moi l’occasion de découvrir une nouvelle culture, un nouveau système de formation et une nouvelle région du monde. J’y ai suivi des cours passionnants en informatique (Java, entreprenariat dans les TIC) mais aussi en management.

L’ISEP m’a aidée à tout organiser (visa, logement, etc). Je n’ai pas eu de difficulté à m’adapter. Hong Kong est une ville magnifique et très moderne, c’est très facile de s’y plaire. Il y a énormément à faire et des lieux à découvrir là-bas.
Je suis actuellement en stage de fin d’étude chez Capgemini et consultante chez AXA . Mon stage se passe très bien et j’espère avoir l’opportunité plus tard de travailler à l’étranger et si je peux retourner à Hong Kong.

 

Sanguita André, diplômée en 2017.

 

                Stages à l’étranger

L’expérience ISEP internationale peut se poursuivre par le biais d’un stage en entreprise à l’étranger.

 

 

Les relations étroites entretenues par l’ISEP avec ses partenaires internationaux  permettent à de nombreux étudiants de faire des stages de 2e ou de 3e année dans différents pays (États-Unis, Chine, Inde, Canada, Allemagne, etc). Le réseau des diplômés ISEP en poste à l’étranger constitue alors un appui puissant. Pour rappel, le réseau des alumni ISEP compte 9 000 diplômés !

Les élèves peuvent également effectuer des stages dans les laboratoires d’universités étrangères partenaires de l’ISEP, comme à l’Université de Stanford.

 

Partenariat exclusif avec Stanford


L’ISEP et Stanford, qui est la première université américaine, sont liés par un partenariat exclusif ! L’accueil du Programme « Stanford à Paris » au sein de l’ISEP, contribue à créer un environnement international privilégié. Une centaine d’Américains arrivent à l’école chaque année. En sens inverse, les meilleurs élèves de chaque promotion ISEP (voir les témoignages ci-dessous) ont l’opportunité de mener des travaux de recherche dans le laboratoire de recherche de Stanford en Californie. Notre propre laboratoire de recherche, le LISITE, reçoit également chaque année des étudiants internationaux désireux de mener des projets de recherche à l’école.
Les élèves français de l’ISEP, de l’école de Design partenaire (Penninghen) et les élèves américains (de Stanford) travaillent également sur des projets dont ils ont eu l’idée, grâce au projet « Puissance 3 » qui consiste à concevoir un objet innovant en vue de le vendre, le tout sur plusieurs semaines, avant de le présenter devant un jury.

Interview de Madame Estelle Halevi, Directrice de Stanford France, partenaire de l’ISEP

Pourquoi Stanford a -t-il noué cette coopération avec l’ISEP ?

On voulait être situé au cœur de Paris et coopérer avec une école de renom. Certains étudiants de Stanford viennent étudier l’informatique, d’autre les arts plastiques ou l’histoire de l’art, c’est très varié. Ils suivent aussi d’autres cours dans d’autres universités spécialisées. Paris, c’est aussi la ville des Arts ! L’ISEP est tournée vers l’innovation comme Stanford, c’est un point commun fort!

Quels sont les projets de Stanford ?

Historiquement, c’est l’une des universités américaines qui a commencé le plus tôt à investir dans les projets internationaux. En effet, nous avons été pionniers dans le domaine et Paris reste une destination de choix !
On veut continuer notre coopération avec l’ISEP. Les étudiants qui sont sélectionnés pour aller à Stanford sont de très grande qualité et ils sont toujours très heureux de leur expérience dans un laboratoire américain de Stanford !  En physique, l’un des professeurs de l’ISEP coopère avec un professeur de physique de Stanford, des étudiants suivent des cours de physique avec Kevin Malleron, Enseignant-chercheur à l’ISEP, il y a plein de projets pour les femmes et les… hommes.

 

Des cours en commun entre Stanford et l’ISEP

 

Chaque année, les étudiants de Stanford ont des cours en commun avec les élèves de l’ISEP, l’occasion de se découvrir, de plaisanter et de faire tomber les idées préconçues ! L’ISEP a un partenariat exclusif avec Stanford et s’en félicite tous les jours.

Voir la vidéo « Stanford/Isep : un dialogue interculturel plein d’humour et de plaisir »

Après l’obtention de mon diplôme ISEP, j’ai eu la chance de pouvoir travailler dans le laboratoire de recherche de l’Université Stanford, en tant que « research assistant » pendant 6 mois. J’y ai travaillé sur l’analyse de données et développé une plateforme Web.

Ensuite, je suis resté dans la Silicon Valley, je suis devenu Senior Software Engineer chez Metamind avant d’intégrer SalesForce. Travailler dans le domaine du numérique en Californie est passionnant puisque c’est l’endroit idéal pour cela.

Grâce à l’ISEP et son partenariat avec Stanford, j’ai pu bénéficier d’un tremplin incroyable qui m’a permis de me lancer dans une carrière dans les hautes technologies aux États-Unis.

 

Romain Paulus, diplômé en 2014, travaille en Californie dans la Silicon Valley en tant que Lead Member of Technical Staff chez Salesforce

Aurélien Schiltz, étudiant de l’ISEP (issu de la classe prépa du Lycée Voltaire à Paris), a poursuivi sa formation à Stanford

Comment se passe votre cursus à Stanford ?

Je suis extrêmement satisfait d’étudier à Stanford dans le cadre de mon parcours à l’ISEP car il y règne une grande liberté sur les choix techniques : j’ai conçu l’intégralité du système que nous utilisons pour mener nos expériences, ce qui couvre aussi bien la conception et le développement d’une solution web, d’une application mobile cross-platform que le déploiement d’une blockchain. Je travaille au sein du groupe HCI Group (Human Computer Interaction), dirigé par plusieurs professeurs et orienté sur des sujets concrets. Le projet sur lequel j’ai travaillé visait à développer des moyens de rendre la blockchain plus accessible au plus grand nombre et à ouvrir la voie à des applications mainstream de la blockchain.

Comment s’est passée la transition de l’ISEP à Stanford ?

Très bien. J’avais beaucoup apprécié la grande montée en compétences techniques vécue en A1, le parcours logiciel était celui qui offrait le niveau technique le plus poussé en programmation, en gardant toutefois une grande diversité de sujets abordés. J’ai ensuite envisagé de poursuivre à Stanford qui est à la pointe en recherche fondamentale dans de nombreux domaines (IA, simulation, interaction homme-machine, systèmes distribués…), son point fort est à mon avis le niveau d’excellence de ses labos de recherche.

Environnement international

 

La présence de nombreux élèves internationaux, issus du monde entier et venus suivre le cursus complet de l’ ISEP, contribue largement à l’internationalisation de l’école. Parallèlement à cela, l’ISEP accueille des étudiants en échange académique, en provenance de nombreuses universités étrangères partenaires.

D’ailleurs, plusieurs associations étudiantes de l’ISEP sont spécialement consacrées à l’International (ISEPA, Transaharienne). ISEPA se charge d’accompagner les élèves étrangers qui découvre la France.

Reconnaissance internationale

L’international tient une place majeure à l’ISEP. Gage de son ouverture à l’international, l’ISEP a reçu en 2012 et 2018, le label EUR-ACE. De très grandes universités étrangères accueillent certains de nos étudiants de 2ème et de 3ème années pour une formation diplômante et certains de nos jeunes diplômés pour des études post-diplôme, comme par exemple un doctorat à l’Université de Stanford en Californie, l’une des universités les plus prestigieuses du monde, mais aussi à l’Université de Cranfield en Angleterre ou celle de Darmstadt en Allemagne.