Chaire Numérique et Citoyenneté

La Chaire Numérique et Citoyenneté relève de l’Unité de recherche de l’ICP “Religion, Culture et Société” et du Laboratoire de Recherche de l’ISEP. En croisant leurs compétences dans le domaine des humanités et du numérique, la chaire a pour objectif de réfléchir et d’agir pour que le numérique soit un outil au service de l’être humain.

 

Les activités de la Chaire

Ses activités se structurent autour de quatre dimensions complémentaires :

  • la recherche,
  • l’enseignement,
  • la valorisation des résultats de la recherche,
  • les partenariats académiques et socio-économiques

Les champs d’expertises

DROIT ET INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Quelles sont les conséquences de l’irruption de l’intelligence artificielle sur la pratique du droit (pour les professions juridiques et judiciaires, pour les sujets du droit…) ? Quels enjeux en matière de propriété intellectuelle, de gestion des données et de la vie privée ? Quelles conséquences pour la science juridique elle-même ?

ÉTHIQUE, LIBERTÉ ET JUGEMENT

Un choix peut-il se réduire à une activité purement algorithmique ? Le numérique aliène-t-il l’Homme ou est-il à son service ? Quel espace pour une vie proprement humaine à l’heure de l’Homme augmenté et de la promotion du transhumanisme ? Comment articuler les avancées scientifiques et technologiques avec l’élévation spirituelle de l’Homme ?

NUMÉRIQUE, SAVOIRS ET PHILOSOPHIE

Quel potentiel les concepts actuels offrent-ils pour penser les transformations induites par la révolution numérique ? N’est-on pas face à une coupure épistémologique qui requiert une réorganisation et un enrichissement de l’appareil conceptuel ?
Un métalangage approprié est-il envisageable ?

ÉDUCATION ET PÉDAGOGIE

Par l’accessibilité massive aux enseignements, la révolution numérique transforme les modèles éducatifs et pédagogiques en y introduisant une méthode de construction collaborative des savoirs. Comment repenser la pédagogie à l’heure du numérique pour qu’elle aide à l’acquisition d’apprentissages critiques et qu’elle valorise la curiosité des élèves ? Comment conjuguer une éducation faisant droit à l’autorité du détenteur du savoir et une éducation organisant la créativité des apprenants dans un processus collectif ?

Partenariat

LA FONDATION ANNE DE GAULLE S’ASSOCIE À LA CHAIRE NUMÉRIQUE ET CITOYENNETÉ

La Fondation Anne de Gaulle officialise son soutien à la Chaire Numérique et Citoyenneté avec la signature d’une convention de partenariat par Jean Vendroux, Président de la Fondation, Mgr Philippe Bordeyne, Recteur de l’ICP, et Dieudonné Abboud, Directeur général de l’ISEP. L’objectif est de nourrir la réflexion sur le rapport au numérique et à ses usages pour les personnes vulnérables ou dépendantes. Il en résultera une meilleure compréhension des usages du numérique pour l’ensemble de la population. Téléchargez le Communiqué de presse de la Convention de partenariat Chaire Numérique et Citoyenneté : CP-Partenariat-Chaire-Numerique-Citoyennete-Fondation-A-de-Gaulle-

Document de présentation de la Chaire Numérique et Citoyenneté

Les rendez-vous de la Chaire :

  • Sept 2019 : Économie Numérique : module de cours au sein du Master Géopolitique et Relations Internationales.
  • Oct 2019 : Le Savoir à l’ère du Numérique : Séminaire animé par Camille Riquier, Vice-Recteur à la Recherche de l’ICP
  • Janvier 2020 : L’homme et la technique : Grand cours animé par Camille Riquier, Vice-Recteur à la Recherche de l’ICP
  • Février 2020 : Séminaire « Le numérique au service de la démocratie », animé par Raja Chiky, Directrice de l’Innovation et professeur Informatique à l’ISEP
  • Novembre 2020 « Les GAFAM sont-elles des entreprises innovantes ? », animé par Raja Chiky, Directrice de l’Innovation et professeur Informatique à l’ISEP
  • Décembre 202o : L’innovation et la société : Grand cours animé par Raja Chiky, Directrice de l’Innovation et professeur Informatique à l’ISEP
  • Janvier 2021 : Gouvernance de la donnée à l’aune de l’IA, Animé par Raja CHIKY, Directrice de l’Innovation de l’ISEP, Sébastien PEPINEAU, Directeur Conseil Digitilyx

Organisation

Conseil d’orientation

Présidence du conseil d’orientation :

  • Alexandre Scaggion, Vice-Recteur à la stratégie et au développement académiques de l’ICP
  • Dieudonné Abboud, Directeur Général de l’ISEP

Conseil scientifique

Direction scientifique

Conférences :

Le numérique au service de l’art et la culture

Les thématiques abordées :
« La Smart City au service de la Culture, l’exemple d’Issy-les-Moulineaux »
« Le musée virtuel : une solution pour la découverte artistique 
Les méthodes de l’ingénieur au service de la culture et de l’histoire de l’art : retours sur le projet ‘Bibliographie de critiques d’art francophones’ “

 

 Les GAFAM sont-elles des entreprises innovantes ?

Les GAFAM n’ont jamais été aussi puissantes qu’aujourd’hui. Elles ont construit un modèle leur permettant d’avoir davantage de poids que certains États. Sont-elles des entreprises technologiques ? Des sociétés financières ? Des entités innovantes ? Ou les trois à la fois ?

 

Que veut dire comprendre pour une machine ?

Un humain dont on dit « qu’il ne comprend rien » n’est pas considéré comme intelligent. Les techniques d’intelligence artificielle actuellement en vogue comme les réseaux de neurones ou l’apprentissage par renforcement prennent des décisions réflexes sur la base d’une expertise statistique. Elles ne « comprennent » ni la situation, ni la solution qu’elles apportent. Prof. Dessalles soulignera pendant ce séminaire quelques différences essentielles avec le fonctionnement cognitif humain. Les mécanismes qui nous permettent d’accéder à la compréhension et qui font défaut aux IA actuelles limitent leur pouvoir. Tout pourrait changer le jour où l’IA deviendra plus cognitive.

 

Innovation responsable. Communaux et externalités.

Peut-on encore innover sans prendre en compte les communaux et les externalités ?
En effet, face aux défis des temps présents marqués par la crise sanitaire et ses impacts sur la société, l’innovation est plus que jamais attendue pour proposer des solutions, et pour permettre d’envisager des moyens de se prémunir contre des conséquences. Alors, pourrons-nous innover comme avant ?

 

La gouvernance des données à l’aune de l’Intelligence Artificielle

Alors que l’adoption de l’Intelligence Artificielle par les entreprises devient une réalité de plus en plus prégnante, rares sont les sociétés qui affirment avoir généralisé des pratiques de gouvernance de données structurées et répétables à l’échelle de l’entreprise.

Or les données, base de l’apprentissage automatique de l’IA, sont trop souvent insuffisamment caractérisées. Les informations telles que les définitions, les classifications, les valeurs de référence, les règles d’usage, le niveau de qualité, la traçabilité et les responsabilités associées sont encore trop souvent incomplètes voire inexistantes.

 

0:00
0:00