Équipe SITe

Signal Image lécommunications

Les activités de recherche de l’équipe SITe s’articulent autour de deux grands axes : le développement de méthodes avancées de codage et d’interprétation des images et de la vidéo et l’allocation des ressources radio dans les réseaux mobiles et réseaux de capteurs (Internet des Objets).

Méthodes avancées de codage et d’interprétation des images et de la vidéo

Une partie des activités de l’équipe concerne l’analyse d’images dans différents contextes applicatifs, notamment l’imagerie médicale. Dans ce cadre, l’équipe a développé de fortes collaborations avec le Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie des Quinze-Vingts, spécialisé dans l’étude et le traitement des maladies de la rétine ou avec avec l’Institut Gustave Roussy, le premier centre de lutte contre le cancer en Europe. Les recherches en analyse d’images de l’équipe portent en particulier sur

  • l’étude des maladies cécitantes dues à des dégénérescences de la rétine ou des altérations du nerf optique
  • l’étude de la vascularisation rétinienne et de sa modification en cas d’anomalies
  • la caractérisation des méthodes de quantification de la vascularisation tumorale par échographie à contraste dynamique.

 

             

 

Ces recherches sont menées dans le cadre de projets collaboratifs réunissant hôpitaux, partenaires académiques et industriels, financés par des fonds publics (projets ANR, FUI, RHU, Inserm,…).

D’autres domaines d’applications couverts par l’équipe SITe concernent la réédition numérique de documents, en particulier la reconnaissance optique des partitions musicales (OMR), la biométrie, l’agriculture durable.

        

Également, ces dernières années ont vu apparaitre des progrès révolutionnaires dans les technologies de traitement des images et des vidéos. Les capacités de stockage, mais également de communication, ont également connues d’énormes développements technologiques.

L’équipe SITe développe de nouvelles approches afin de faire face aux exigences actuelles sur l’ensemble de la chaine de transmission image/vidéo : depuis l’étape d’acquisition (avec divers formats de représentation ou d’échantillonnage), en passant par les différents schémas de codage graduel (afin d’optimiser l’accès à l’information à une variété de récepteurs), jusqu’à la transmission robuste sur des réseaux hétérogènes.

 

Parmi les nombreux challenges rencontrés, l’équipe SITe s’intéresse notamment :

  • à la réduction du coût d’acquisition des signaux vidéo haute définition à partir de méthodes d’acquisition comprimée pour assurer la réduction à la fois de la mémoire et de la puissance de calcul dans le dispositif de détection/acquisition et diminuer considérablement la bande passante de transmission
  • au développement de nouvelles techniques efficaces de codage vidéo/image pour s’adapter aux fluctuations énormes de bande passante et d’affichage d’un utilisateur à l’autre.

afin d’améliorer les technologies de compression pour proposer un contenu de plus en plus riche aux utilisateurs.

Codage et allocation des ressources dans les réseaux mobiles et les réseaux de capteurs

Avec la croissance massive de la demande en connectivité sans fil, les fréquences radio disponibles deviennent de plus en plus rares. Les activités de recherche en télécommunications de l’équipe SITe portent sur l’optimisation de l’accès aux ressources radios dans les réseaux ad-hocs et dans les réseaux de capteurs. En particulier :

  • la conception d’algorithmes de couplage réseau ad-hoc terrestre / réseau satellitaire
  • le dimensionnement,  la gestion des ressources et l’optimisation de la consommation énergétique dans les réseaux cellulaires IoT type Low Power Wide Area Network (LPWAN).

 

L’équipe travaille également sur la conception et l’évaluation des performances des schémas de codage pour les communications optiques sans fils avec des systèmes multi-antennes visant à minimiser le taux d’erreur et à maximiser le débit de transmission.

 

Ces recherches sont menées dans le cadre de projets collaboratifs réunissant partenaires académiques (Télecom ParisTech, le CNAM, Centrale Supelec, INSA Lyon, Université Cergy Pontoise) et industriels (Thales Communications, Sequans, le CEA), financés par des fonds publics (thèse CIFRE, projets ANR, CNRS,…).