Parcours Ingénieur Numérique et Santé

 

Le parcours Ingénieurs Numérique et Santé forme des ingénieurs capables de comprendre le langage médical et de concevoir de nouveaux outils ergonomiques et normalisés en portant une grande attention à la gestion des risques inhérents à leur usage.

Ce parcours vise à répondre aux défis modernes posés par le vieillissement de la population, l’apparition des déserts médicaux, la mondialisation, la médecine pour tous dans tous les pays, etc.

 

L’ingénieur Numérique et Santé possède des compétences techniques dans de nombreux domaines du numérique (informatique, traitement du signal et de l’image, télécommunications, électronique embarquée) qu’il est capable de mobiliser pour répondre aux problématiques du monde médical.

Compétences

Compétences spécialisées

À l’ère de l’homme connecté et du « patient numérique », l’innovation et les différentes composantes du numérique sont sollicitées pour améliorer et traiter des problèmes médicaux en tout genre.

  • Imagerie
    • vision par ordinateur
    • réalité mixte et la réalité augmentée
    • technologies déterminantes dans la science du cerveau et la chirurgie de demain.
  • Électronique embarquée
    • réseaux de capteurs
    • systèmes en temps réel
    • (notamment les objets communicants/machine-to-machine).
  • Informatique
    • développement d’applications sur smartphones pour la santé et le bien-être
    • problématiques du Big Data et du Machine Learning inhérents aux données médicales
  • Sécurité des systèmes
    • survie et la confidentialité des individus sont en jeu.

Programme

Modules techniques au coeur du parcours

  • Instrumentation et systèmes pour la santé
  • Organisation des systèmes de santé
  • Acquisition et traitement des données
  • Vision par ordinateur
  • Machine Learning

Modules techniques complémentaires

  • Algorithmique et programmation avancées
  • Applications mobiles
  • Applications multimédia
  • 3D, réalités mixte et augmentée
  • Robotique pour la médecine
  • Réseaux d’objets communicants
  • Électronique des objets
  • Bases des données et Big Data

Projet

Quelques exemples de projets réalisés en dernière année :

  • Systèmes d’aide à l’interprétation médicale à partir des signaux variés.
  • Reconnaissance de geste temps réel par traitement de données Kinect – contexte applicatif : réalité virtuelle et interaction 3D pour la rééducation orthopédique.
  • Applications mobiles lies au bien-être et à la surveillance médicale.
  • Reconnaissance des structures anatomiques par apprentissage automatique (machine learning).
  • Traitement des données hétérogènes massives pour le pré-diagnostique.

Stage

Quelques exemples d’entreprises proposant des stages de 2e et 3e année :

  • General Electrics
  • Hôtel Dieu
  • Hôpital Quinze-Vingts
  • Sorin Group
  • Thales
  • Philips
  • Notocord

Témoignage d'Eva Martinez, élève en dernière année du Cycle Ingénieur.

Après les deux années de cycle préparatoire et la première année d’ingénieur validées un choix s’offre à nous : choisir sa spécialité qui engagera notre vie professionnelle.
Je suis vivement intéressée depuis mon plus jeune âge par les sciences naturelles et ses évolutions. Il est fascinant de voir entrer la santé dans le monde du digital, c’est une avancée technologique à laquelle j’aimerais pouvoir contribuer. Je suis persuadée qu’en mettant cette technologie au service de la santé nous pouvons aider chaque être humain dans la vie de tous les jours. C’est pourquoi en deuxième année j’ai choisis d’intégrer la spécialité de Santé et Numérique. J’ai ensuite continué en troisième année. Je peux sans aucuns doutes dire que ces 2 années ont été mes meilleures à l’ISEP.

Débouchés du parcours
Ingénieur Numérique et Santé

 

Les ingénieurs diplômés du parcours Numérique et Santé peuvent se diriger vers des carrières passionnantes en apportant leurs compétences techniques au monde médical d’un point de vue large, car les métiers peuvent être très divers.

De plus, les compétences acquises dans  ce parcours sont tout à fait transférables à d’autres secteurs d’activités car elles peuvent servir tout aussi bien dans les domaines où ces technologies de pointe tiennent une place capitale.

  • Ingénieur biomédical
  • Développeur de produits et services
  • Expert en imagerie
  • Ingénieur logiciel
  • Ingénieur R&D
  • Experte en maintenance des équipements médicaux